Wirtualna Polonia

“-Wyśmiewani za niemodny patriotyzm, wierni Bogu i ojczyźnie podnieśliśmy głowy.”

Płoną kościoły we Francji!

Posted by Włodek Kuliński - Wirtualna Polonia w dniu 2016-01-11

XVIIwieczny oltarz oraz drewniana figura Matki Bozej z Franchard

 

Krystyna J. Cybula: Dziś (niedziela) rano spłonęły 2 kościoły. Pierwszy św. Ludwika w Fontainbleau o 7h00, a następny niedaleko (w Veneux-les-Sablons) o 10h00. Tego samego poranka na drodze pomiędzy nimi przewrócono krzyż Gwizjuszy!
Tymczasem policja twierdzi, że te trzy zdarzenia nie są ze sobą powiązane, sic!

Adam Gwiazda: Dzis p 7.00 rano   (niedziela) płonął kosciół św. Ludwika w Fontainebleau. Na 100% podpalony, bo ogień podłożono w trzech rożnych miejscach. Uratowany przez strażaków, ale trzy godziny później spłonął inny kosciół w sąsiednim miasteczku.
W Fontainebleau spłoneły m. in. XVII wieczny ołtarz oraz drewniana figura Matki Bożej z Franchard z XIV w., cudem ocalona z Rewolucji francuskiej, padałem przed nią regularnie na kolana. Łzy w oczach zimnego cynika to dość rzadkie zjawisko.

 

Fontainebleau : incendie criminel et profanations à l’église Saint-Louis

Marine Legrand et Sébastien Roselé (avec P.V.) | 10 Janv. 2016, 13h32 | MAJ : 10 Janv. 2016, 20h56

INFO LE PARISIEN
Fontainebleau, ce dimanche. L’église Saint-Louis à Fontainebleau a été victime d’un incendie criminel et de plusieurs actes de profanation dimanche matin.
Fontainebleau, ce dimanche. L’église Saint-Louis à Fontainebleau a été victime d’un incendie criminel et de plusieurs actes de profanation dimanche matin.(LP/Marine Legrand.)

Un autel du XVIe siècle entièrement brûlé, des hosties consacrées jetées sur le sol, l’Enfant-Jésus de la crèche dérobé… Paysage de désolation en l’église Saint-Louis à Fontainebleau, ce dimanche. L’édifice situé en plein centre-ville a été victime d’un incendie criminel et d’actes de profanation. « Trois mises à feu ont eu lieu : à la chapelle de Franchard, à la chapelle Saint-Joseph et au niveau de fauteuils du chœur de l’église », constate le père José Antonini, curé du pôle missionnaire de Fontainebleau, avouant avoir « le cœur brisé ».

Les auteurs avaient réalisé de petits bûchers avec des meubles pour permettre aux flammes de se propager. Tout l’intérieur de l’église a été noirci par les épaisses fumées, que la vingtaine de sapeurs-pompiers mobilisés ont mis plusieurs heures à extraire.

Fontainebleau, ce dimanche. La chapelle Saint-Joseph est l’un des trois endroits qui ont été incendiés volontairement par les auteurs. (LP/Marine Legrand.)Plusieurs actes de profanation et de vandalisme ont été commis : « la statue de Notre-Dame-de-Franchard, qui date du XIVe siècle, a disparu, brûlée ou volée, s’indigne Nathalie Ensergueix, de la commission diocésaine d’art sacré. Cette pièce majeure était classée monument historique et l’une des plus belles vierges à l’enfant de Seine-et-Marne. » Le ciboire contenant les hosties a été dérobé.

Fontainebleau, ce dimanche. Une vingtaine de sapeurs-pompiers sont intervenus durant plusieurs heures, notamment pour évacuer les fumées. (LP/Marine Legrand.)« L’origine criminelle ne fait aucun doute », confie Jean-Luc Marx, le préfetde Seine-et-Marne, précisant qu’aucun tag ou revendication n’avait été constaté. « Dès dimanche matin, j’ai donc demandé le renfort des patrouilles de forces de l’ordre devant les lieux de culte. Une piste est envisagée : des SDF qui étaient dans l’église depuis plusieurs jours et avaient quelques soucis avec la paroisse. » La police a été chargée de l’enquête.

« Nous allons allouer une aide exceptionnelle pour remettre l’église dans son état initial », a annoncé Jean-Jacques Barbaux (LR), président du conseil départemental.

Autre profanation ce dimanche, en forêt de Fontainebleau cette fois. La Croix de Guise, qui mesure 2 x 1 m, a été renversée et s’est retrouvée au pied de son socle. Un acte « volontaire » selon la police. Aucune inscription ou tag n’y ont été découverts. L’ONF devrait déposer une plainte ultérieurement.

Les paroissiens « touchés au cœur » par un acte « aberrant »

Fontainebleau, ce dimanche. Près de 600 catholiques se sont réunis au théâtre prêté par la mairie pour la traditionnelle galette des rois paroissiale prévue, à l’origine, en l’église Saint-Louis. (LP/Marine Legrand.)Certains paroissiens n’ont pu retenir leurs larmes, ce dimanche, en évoquant l’incendie criminel et la profanation de l’église Saint-Louis à Fontainebleau le matin même. Près de 600 catholiques y étaient attendus à 17 heures pour la traditionnelle galette des rois paroissiale. « Nous avons décidé de la maintenir, comme un acte de résistance. La mairie nous a prêté le théâtre municipal », confie le père José Antonini, curé de la paroisse.

« Ce geste de la mairie nous touche, on se sent soutenus », apprécient Xavier et Anne. « Ce qui s’est passé ce matin est un acte aberrant et douloureux. On ne doit pas toucher à un lieu de culte », lâche Evelyne, une fidèle, qui avoue avoir, pour la première fois, eu peur d’attaques durant la messe de minuit à Noël. « Les catholiques sont attaqués. Avoir de la tolérance pour les autres religions, c’est bien, mais que les gens en aient aussi envers les chrétiens », ajoute une autre paroissienne.

« Ce matin, des criminels ont touché à l’identité de Fontainebleau, de notre église, a lancé le père José à la foule réunie au théâtre pour la galette. Mais nous sommes très nombreux réunis pour ce rendez-vous, comme toujours. Nous sommes debout ! » L’évêque de Meaux, présent, a annoncé sa venue à Saint-Louis dimanche prochain pour y célébrer une messe de réparation, nécessaire après une profanation.

A Veneux-les-Sablons, l’église est partie en fumée à cause d’un incendie accidentel

Veneux-les-Sablons, ce dimanche. La charpente de l’église s’est en grande partie effondrée à la suite de l’incendie. (DR.)Quelques heures après le sinistre qui a touché l’église Saint-Louis à Fontainebleau, un autre sinistre touchait cette fois l’église de Veneux-les-Sablons, à seulement dix kilomètres de là, vers 10 h 20. Si les autorités ont redouté au début un lien entre les deux affaires, ils ont vite appris que le cas de Veneux ne serait pas criminel comme à Fontainebleau : « Il s’agit d’un incendie d’origine accidentelle, a priori, dû à un système de chauffage défectueux », explique Jean-Luc Marx, le préfet. Mais les dégâts y sont considérables : la charpente s’est en grande partie effondrée. Une trentaine de pompiers ont dû intervenir, dont des équipes spécialisées dans la protection des œuvres d’art et la protection de bâtiments de onze pompiers afin d’éviter le risque d’effondrement du pignon de l’église.

 

Reklamy

Komentarze 3 to “Płoną kościoły we Francji!”

  1. pugnus said

    Ktos kiedys powiedzial,ze w kraju w ktorym plona ksiazki wkrotce bedzie sie palic ludzi a co bedzie sie dzialo w kraju w ktorym pali sie koscioly?

  2. Stary Warszawiak said

    To w tym kraju jako pierwsza „wybuchła” tak zwana rewolucja francuska, która miała doprowadzić do stopniowego
    zlikwidowania chrześcijaństwa w Europie.
    Trwa to nadal poprzez coraz powszechniejszą islamizację Europy.
    Na szczęście Polska z pomocą KRÓLOWEJ POLSKI nadal pozostaje bastionem katolicyzmu i chrześcijaństwa.

  3. ula said

    A u nas też podpalają kościoły ostatnio w ubiegłą niedzielę.

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogerów lubi to: